fbpx
Des pains de chez nous, mi p’tit poyon!

Des pains de chez nous, mi p’tit poyon!

Si d’après un certain Jules César, « de tous les peuples de la Gaule, les Belges étaient les plus braves », faut-il en conclure pour autant que l’instinct belliqueux fait partie à ce point de notre ADN pour que nous baptisions certains de nos pains avec des noms dignes d’une série policière ou d’un film de guerre ?

Le pistolet, ce petit pain rond et moelleux, avec une fente sur le dessus

L’origine de son nom est un peu confuse. Il viendrait du mot latin « pistor » qui signifiait meunier, avant de définitivement désigner le boulanger. À moins que ce ne soit de son prix au XVIIe siècle à Bruxelles, l’équivalent d’une pistole. Ou bien encore de l’époque où les enfants amenaient du pain aux soldats, d’où les petits pistolets.

Le pistolet est un des pains les plus consommés en Belgique. Avec du beurre, de la confiture, du fromage, c’est un incontournable du petit déjeuner. Il est également utilisé comme pain pour les sandwichs et même pour les burgers. À la côte belge, celui qui a la cote, c’est le fameux et légendaire pistolet aux crevettes grises ! Et que dire d’un bon pistolet au beurre et jambon d’Ardenne ? Et en final, le nec plus ultra c’est le pistolet agrémenté d’une bonne maquée provenant d’un des nombreux producteurs fromagers de la région et de radis (version salée) ou de fraises (version sucrée) !

Qu’on le déguste avec ou sans sa mie, coupé transversalement ou déchiré en deux, sous sa version salée ou sucrée, le pistolet, ce casse-croûte bien de chez nous, est un grand classique du repas « sur le pouce ».

Pistolets
Pistolets
Mitraillette
Mitraillette

La mitraillette, cette demi-baguette de pain, de viande, de frites, et de beaucoup de sauce

Son origine remonterait à l’entre-deux-guerres, où les repas étaient simples. En effet, ils étaient souvent composés de pain et de frites. Tout d’abord consommée dans la région de Charleroi, la mitraillette est ensuite devenue très populaire en Belgique avec l’apparition de la baguette dans les années 70.

C’est sa forme qui serait à l’origine de ce curieux nom. En effet, la forme allongée du pain ferait penser à une arme, et les frites à des munitions. Une mitraillette aux effets salvateurs… impossible de mourir de faim après l’avoir engloutie ! Et si vous faites attention à votre ligne, sachez quand même qu’un exemplaire de cette spécialité culinaire bien de chez nous affiche au minimum 1000 Kcal, soit la moitié des besoins énergétiques d’un homme moyen pratiquant une activité physique modérée de 30 minutes quotidiennes.

Choisir sa viande peut être une option : Mexicanos, Boudin blanc ou noir, Bouffe-feu (longue croquette rouge chili porc), Boulette, Brochette, Cervelas, Chixfingers ou encore Dinde.

Et pour la sauce, vous aurez le choix parmi une liste infinie: aïoli, curry ketchup, ketchup, mayonnaise, moutarde, picalili ou pickles, sauce américaine (forte ou douce), sauce andalai (mix de sauce andalouse et pitta), …. Si vous ne savez pas, arrêtez-vous sur sauce andalouse. Cependant, n’hésitez pas à être créatif. N’hésitez pas à demander deux sauces différentes à l’intérieur du pain (ex: Andalouse, Mayo) !
Non, peut-être ?

Partager